CLASSIC ALSACE BOSSUE
5 juillet 2015

Sarre Union

Organisé par l’Association des Sports Mécaniques de l'Alsace Bossue, avec Jean Jacques Wehrung comme concepteur des road book, le Classic d'Alsace Bossue s'est déroulé à Sarre Union, le dimanche 5 juillet 2015 sous un soleil de plomb! 

1er rallye de la saison pour moi car j'avais décidé de faire un break cette année...mais j'aime bien les rallyes de Jean Jacques (sauf le "tout ce qui n'est pas interdit est autorisé" démarche inverse à la mienne où "tout ce qui n'est pas autorisé est interdit"

C'est à 8h, devant le restaurant "Le Bockenheim" à Sarre Union,  que je retrouve,pour les formalités administratives et techniques, Roland Schmitt et sa BMW 2002 , ainsi que Bertrand Eberlin co-piloté par Robert Wregé, tous trois membres du VAC , et tous les habitués de rallyes musclés  .

Brieffing de Jean Jacques dans la foulée et départ de la 1ère auto; Bien installé au siège de co-pilote, je fais l'inventaire du matériel de navigation; nous avons le n°18; T à droite et à droite aux feux à 530m, c'est parti!

à 4,82km, du littéral (tout droit, à droite...)nous ralentit du fait de quelques impasses, mais nous arrivons sans problème à Baerendorf pour une photo-navigation de 17 photos avec quelques photos "miroir"( n'en déplaise à certains!), ça jardine pas mal dans le village mais un peu d'observation et de méthode nous amène à la sortie  pour une carte frontière où l'on peut prendre les routes en pointillé (briefing!), pas de souci sur cette carte si ce n'est qu'au carrefour marqué d'une flèche bleue, il y a un terre plein central qu'il fallait contourner pour rester au plus près de la ligne frontière: certains se sont laissés prendre et un contrôle humain sanctionnait cette erreur!

A la sortie de cette carto, fléché allemand sans difficulté sur prés de 6km à Kirrberg, suivie d'une carte de navigation à l'ancienne que l'on trace sans problème sauf que nous n'avons pas trouvé la D239 non indiquée sur les panneaux mais seulement sur le panneau d'entrée de Drulingen! sacré Jean Jacques, ça ne va pas plaire à Robert!

 

Fin de la navigation à Gungwiller et retour vers Sarre Union avec quelques cases inversées et le piège du "vers parking" au Km 40.52 précédé une centaine de mètres avant de la même configuration sans la mention "parking"!

Pause déjeuner froid/chaud très appétissant au restaurant du Bockenheim où l'eau fraîche coule à flot !!!!! on a jamais vu autant de bouteilles d'eau sur les tables!

A la fin du repas, Jean Jacques nous apprend qu'on a pris qu'un CP (sûrement sur la D239!)et qu'on est 2 eme derrière Marcus! c'est tout bon!

Départ de la 2eme étape, ça se gâte tout de suite, on discute de choses et d'autres déconcentrés et Roland nous amène à Schopperten à 1.77km du départ sur la D92 que l'on continue comme beaucoup d'autres jusqu'au km4.59 où l'on doit trouver un T juste après une voie de chemin de fer, mais là pas de T et encore moins de voie de chemin de fer!revenus sur nos pas, on se perd dans le village et on ne retrouve plus ni l'entrée ni la sortie, le temps passe et on décide de revenir au départ... au retour, bien concentrés cette fois on passe sans encombre le village et on trouve au km 4.59 le T en question! un instant d'inattention et tout bascule, c'est toujours le cas !!!

un peu de littéral et de binaire pour nous amener à une carte à points, il d'agit de passer par les points A-B-C-D-F-G au plus court! le point E non nommé est à éliminer d'emblé, ça ne fait pas de doute, en revanche si l'on passe 2 fois par la route de l'Auberg, à l'aller et au retour (ce n'était pas interdit!), on passe 2 fois au point C nommé qu'une fois, donc on décide de passer par la route au dessus du bassin de décantation afin d'éviter le point C au 2eme passage; déçu de ne pas avoir glaner un CP sur cette route en pointillé (c'était autorisé!), on arrive à la sortie après le point G en évitant bien sur le point B déjà passé également! Jean Jacques nous dira à l'arrivée que rien n'interdisait de passer 2 fois sur le même point! pas de pénalités cependant dans ce secteur mais quelle perte de temps!

suit "un escargot à décrypter dans le sens anti horaire" sans difficulté puis un fléché allemand que l'on passe sans problème pour arriver à une carte à points d'altitude où ça roule tout cool!

Tout cool, tout cool, pas si cool que ça car le réservoir crie famine et Roland décide, malgré notre retard, de choisir la solution de sécurité et de quitter le road book à Oermingen pour trouver de l'essence: 15 km après on se retrouve au même endroit mais avec  le plein fait et une valise de minutes de retard! on zape le littéral après Dehlingen et on fonce vers Sarre Union au plus court, on se perd dans la ville, on demande où se trouve le restaurant à une étrangère qui ne comprenait rien et qui va nous chercher sa fille qui nous indique que ce n'est pas loin mais qu'il faut retourner en arrière car il y a un sens interdit! demi tour sur les chapeaux de roue et arrêt à un feu rouge interminable avant de pointer au CH à 18h03! dernière limite 18h, donc on ramasse toutes les pénalités de la 2eme étape! la sentence est dure mais on l'accepte, c'est le règlement!

en catégorie Expert: bravo à Dominique LIEGEOIS ET Delphine ACKER qui montent sur la 1ere marche du podium, suivis par Marcel DURBACH et Marc HENRI et pour la 3eme marche Jean Marc FLUCK et Nadine GUILLOT

en catégorie Découverte:  bravo à Claude EULERT et Celine EULERT qui remportent la victoire suivis par Guy STRAUMANN et Quentin SCHOTT, et Patrick KELLER et Angelique KELLER à la 3eme marche.

Bertrand et Robert terminent 6eme.

Merci à Jean Jacques qui a fait du bon boulot et à son équipe fort sympathique, je saurai l'année prochaine que "TOUT, ET VRAIMENT TOUT, CE QUI N'EST PAS INTERDIT EST AUTORISÉ".

DERNIÈRE MINUTE: Mail de Jean Jacques du 16/07/15 " je ne vous remercie pas pour le coup de l'essence et le retard qui en découla !!!
Quel  dommage ! avoir manqué un magnifique podium, car vous aviez le même nombre de points que les vainqueurs Liégeois/Acker ! Au départage kilométrique vous auriez été derrière... puisque le compteur de la BMW ne fonctionne pas.
Sans ces satanées 4 minutes, vous auriez donc fini seconds."